Une autre figure emblématique du Mounted-Games en France ce mois ci, Thibault Depoix, qui fait partie des cavaliers français qui ont le plus d'expériences dans notre discipline, témoigne de sa passion et de ses souvenirs.

 

Thibault Depoix

Salut, Thibault, comment as-tu découvert le Pony-Games ?

J’ai découvert le PG avec la Famille Voeltzel, au centre équestre de la Bonde (27). Au tout début (1992/1993), on avait une petite équipe avec Thomas, ma sœur Chloé, et deux autres personnes Vianais et Sébastien ,qui sont toujours des amis actuellement. Ce n’était pas encore l’équipe de la bonde tel qu’on l’a connaît sur tous les terrains de France et de Navarre. On ne fesait que les petites compétitions en Normandie. Mais pour mes études j’ai du arrêter quelques années et je suis revenu en 2000.

 

Tu as concouru dans de nombreuses équipes, en international et en national, expliques nous un peu ton parcours ?

 Mon parcours : j’ai joué pendant très (très) longtemps avec l’équipe des Best Bonds, l’équipe du centre équestre de la bonde (une équipe qui a une place particulière dans mon cœur car elle m’as permis d’arriver au plus haut niveau) . De 2000 à 2009 et je n’ai jamais disputé un championnat de France avec une autre équipe que les Best Bonds.

Mon premier championnat de France été en 2000 en MG1 (équivalent au excellence maintenant) avec l’équipe des Best Bonds composée de Thomas et Quentin Voeltzel, Richard Marchand et Aurélia Lupoli.

Ensuite, l’équipe a évolué jusqu’à arriver à l’équipe de 2007/2008 composée de Quentin et Victor Voeltzel, Camille Pinson-Carion et Constantin Avice. Cette année-là, nous finissons 2ème à 0.5point des Speeds, ce fut un championnat très disputé. La saison fut riche en émotions et les premiers pas de Brents sur les terrains de Mounted Games.

Sur le plan international, j’ai joué avec des équipes différentes comme les Zozio attack's en 2009, l’Étrier Vitréen en 2012, les Bad Boys (équipe belge) en 2009, Ariosa (équipe belge) en 2007 et bien entendu les Inattendus entre 2009 et 2012 (ma dernière équipe). Dans toutes ces équipes, j’ai rencontré des gens avec qui j'ai lié de forts liens d'amitiés comme Félix Chevalier, Geoffrey Lorthioit, Benjamin Simon-Baumel, Xavier Dupont sans oublier les trois frères Voeltzel (Thomas, Quentin et Victor). Et il y a eu, également, de nombreuses compétitions de paires avec deux partenaires formidables (Quentin Voeltzel et Félix Chevalier), sans oublier mes saisons en Angleterre avec South Lanark entre 2007 et 2009.

 

Brents midnight, racontes-nous votre histoire et votre complicité :

L’histoire de Brents et moi…Tout d’abord sans mes deux premières juments de pony-games (Flohée et Raquelle) jamais je ne l’aurai eu.

En effet, après Raquelle, je cherchais un poney porteur, rapide et très maniable, mon choix c’est très vite porté sur un quater horse (6 mois de recherche). Et j’ai vu une annonce pour Brents, qui à l’époque avait déjà 15 ans et qui été retraité de Running (discipline western dans laquelle il a brillé pendant des années), je suis allé le voir à Strasbourg et j’ai craqué dessus immédiatement. (malgré son gros bide et son allure de poney de pré :cela faisait plus de six mois qu’il se baladait dans son champs). Ensuite l’aventure a commencé, avec énormément de compétitions pour le préparer pour le championnat de France.

Je me souviens l'avoir eu le 27 janvier 2007, début mars il faisait des paires en Belgique et début avril sa première compétition en Angleterre.

Avec lui tout a été très vite, mais c’est un poney très intelligent et surtout très généreux dans l’effort donc tout c’est relativement bien passé. Malheureusement les années passent et il ne rajeunit pas donc il a des petits problèmes de tendons maintenant mais est toujours aussi rageur et généreux sur un terrain.

En un peu plus d’un mot, mon poney, mon meilleur poney !!!

 


Thibault DepoixTu es parti faire des compétitions en Angleterre : les « intercounties », ce fut une 
expérience enrichissante ?

 Les compétitions en Angleterre : que de beaux souvenirs !!! (sur les terrains comme en dehors). J’ai joué avec South Lanark, une équipe très « funny » comme disent les anglais.

Je jouais donc avec Yvonne Stuchers et Lois Hamilton (avec qui j’ai fais les world pairs également) et pour ces filles l’important c’était d’être là, pas de gagner donc tout était sans pression et cool.

Oui, ce fut une expérience très enrichissante. Grâce aux compétitions en Angleterre, j’ai appris à relativiser et à jouer un cran au dessus aussi.

L’intérêt sportif est là, vous jouez contre les meilleurs alors vous donnez encore plus.

Des souvenirs inoubliables et des belles rencontres aussi. Et si vous avez un jour l’occasion de participer à des compétitions là-bas, n'hésitez pas , vous ne le regretterez pas.

 

As-tu d'autres passions que le Pony-Games ?

J’ai pratiqué beaucoup de sport qui me passionnaient avant le pony-games, comme le rugby, le foot et le judo. Maintenant, avec mon travail, j’ai beaucoup moins de temps libre et celui-ci est consacré aux chevaux.

Mon travail est également une passion alors tout va bien !

 


Pour les saisons prochaines, tu envisages de revenir sur les terrains ? Une relève 
pour Brents ?

 « Les saisons prochaines » sont de bien grands mots, à mon âge et à celui de Brents, on évite de regarder trop loin.

Pour cette année 2013, je serais sur deux compétitions pour sur : la manche de ch'ti ouest de Corné et de la Bonde avec les Inattendus (Félix Chevalier, Geoffrey Lorthioit, François Aubault, Jennifer Bourdois). Je remplace Benjamin Simon-Baumel qui lui joue avec les Zozios ces manches-là. Donc je serai juste un « joker ». Et de toute façon, je ne peux pas me permettre de faire trop de compétition pour éviter trop d’efforts à Brents.

Une pré-retraite pour ce grand garçon !!!

Concernant Brents, il n’y aura pas de relève il restera mon meilleur poney et finira tranquillement dans sa vie avec moi dans sa pâture, une retraite bien mérité pour ce poney formidable.

 


Thibault DepoixQuel est ton meilleur souvenir ?

En pony-games, toutes les victoires en compétitions, elles restent forcément de très bons souvenirs : comme le titre de champion de France de Paires en 2003 avec Quentin Voeltzel, la victoire à la nocturne 2009 avec Mathilde Hevin, Thomas Hervagault, Pierre Alexandre Maury, Julien Cosme-Brun ou encore la victoire avec les inattendus en 2010 à la bonde avec Félix Chevalier, Geoffrey Lorthioit, Benjamin Simon-baumel et Xavier Dupont (peut être la plus belle victoire parce que personne ne nous attendait à ce niveau-là) et bien d’autres avec l’équipe de la Bonde.

Sinon je pense que mes plus beaux souvenirs restent les rencontres humaines : les Frères Voeltzel, les inattendus 2010 et bien entendu Johanne (ma chérie).

 

Quelle est l'équipe qui a le plus compté pour toi depuis toutes ses années ?

Il y a deux équipes que je peux pas oublier les Best bonds avec qui j’ai fait mes premiers pas dans la compétition et avec qui j’ai partagé pleins de choses tant sur le plan sportif qu'humain et bien-sûr les Inattendus avec qui on a gagné la Bonde en 2010.

Deux grandes équipes avec des destins différents mais avec qui je suis fière d’avoir évolué.

 

Un petit mot sur ton métier ?

Je suis architecte paysagiste, je travaille dans mon entreprise d’espaces verts avec mon père. On s’occupe de la création de jardins, plantations d’arbres, d’arbustes, de vivaces,de graminées, l’entretien de propriétés, tonte de pelouse, taille de haies, nettoyage de massifs, ramassage de feuilles et autres travaux paysagers sans oublier le négoce de végétaux (vente de végétaux au communes, aux autres entreprises espaces verts).

 

Thibault DepoixPour finir, as-tu un rêve à accomplir ?

Des rêves j’en ai plein la tête, certains se sont réalisés comme avoir ma propre entreprise, trouver une chérie (Johanne), avoir de très bons amis, prendre du plaisir sur les terrain de games, et d’autres restent irréalisés, je n’ai jamais pu représenter mon pays au championnat du Monde ou d’Europe (je pense que c’est ma plus grande frustration) et d’autres sont à venir comme avoir ma propre maison, fonder une famille et être heureux avec Johanne!!!

 

 

 

Je te remercie pour tes réponses, qui sont, je suis sûre, authentiques et franches comme toi !  

 

Laure Schumi

 




A propos de l'auteur

Clément AVICE

Président de BeMOGA, et fondateur de PonyGames.fr, Clément est un passionné du web et du Mounted-Games depuis son plus jeune âge.

Rejoinez-nous !