Des gens du Nord, du Sud, des champions, des hommes, des femmes, des coatchs, des "piliers" du PG Français... on rajoute les jeunes pour le mois de Mars ! Lucas Marion incarne le cavalier du mois avec u

ne interview très intéressante !

 

Salut Lucas ! Tu es à ce jour le plus jeune "Cavalier du Mois", mais nous avons jugé que tu avais déjà un « long » parcours dans le Pony-Games qui méritait d'être mis en avant. Peux-tu nous le décrire un peu plus ?


Lucas MarionJ’ai commencé le PG très jeune, à six ans je crois, dans une équipe du club composée, déjà de Guillaume Varachaud et Emma Bouty.

En 2008, par le biais de Philippe Gargallo, nous avons acheté Diablesse, avec qui j’ai fait mes premiers podiums.

En 2009, avec la Team Aquitaine composée d’Antonin Beney, Adrien Giraud, Morgane Ferchaud et Clément Paquier, j’ai fini 2e aux championnats de France benjamin élite et 3e en paire avec Clément. J’ai connu également ma première sélection en équipe de France et mon premier podium européen à la 2ème place du Championnat d’Europe à Marseille puis également une 6ème place au championnat du monde en paire avec Quentin Gargallo en Angleterre.

En 2010, je monte Oxbow d'Helerin. Avec Pauline Mazurier nous finissons 2e des minimes élites paires au grand tournoi, 1er en minime 1 avec la future Team Pony Matériels Junior ainsi qu’une nouvelle sélection en équipe de France pour les championnats d’Europe à Chepstow au Pays de Galles où nous finissons 2e.

Lucas MarionEn 2011, toujours avec Oxbow mais cette fois-ci avec Morgane Ferchaud, nous avons obtenu une deuxième place au championnat de France en paire catégorie minime et avec la Team Pony Matériel Cadet une seconde place en cadet élite à Lamotte ainsi qu’une 2ème place au challenge Peter Dale.

J’ai eu également la chance de participer à mon troisième Championnat d’Europe à Lurgan en Irlande du Nord avec une médaille de bronze à la clé.

En 2012, ma dernière année avec mon «  poulinou », Oxbow, j’ai eu la chance de jouer en paire avec Colin Verdelhan cavalier que je côtoie  depuis mes débuts en équipe de France, nous faisons 1er en minime élite paire au grand tournoi.
Une nouvelle deuxième place en cadet élite paire avec la TPMC et une 2e place pour mon dernier Championnat d’Europe à ce jour, en Italie, à Turin, sur la selle d’Oxbow.

Ce parcours est dû à l’implication et la générosité de mes parents pour ma passion à qui je dis un grand merci, mais aussi à mon frère Jonathan qui m’a beaucoup appris.
Cette année je travaille un jeune poney, Excalibur de Redsun avec qui j’espère aller loin.


 
Tu as grandi dans le monde de l'équitation, cela t'a permis de beaucoup monter à cheval , comment cette passion équestre s'est tournée vers Pony-Games à un moment donné ?

Lucas MarionEtant petit, j’étais très trouillard. J’avais peur de sauter et même de galoper. Autant dire qu’au début, l’équitation n’était pas vraiment un sport fait pour moi !
Un jour ma maman  m’a mis dans une équipe de Pony-Games pour la compléter et je crois que ça a été le déclic.
Le PG s’est révélé pour moi être une véritable passion. J’ai trouvé en elle un moyen ludique d’affronter mes peurs et de trouver un esprit d’équipe que j’apprécie.

J’ai trouvé dans ce sport un véritable outil pédagogique qui m’a amené à prendre confiance en moi et un formidable moyen d’épanouissement.
Le Pony-Games a développé en moi un certain nombre de qualités qui m’ont beaucoup servies dans les autres disciplines équestres mais aussi dans la vie de tous les jours.
Plus petit, je jouais beaucoup au foot, un jour ma maman m’a demandé pour rire si je préférerais un jour être en équipe de France de foot ou bien de Pony-Games,( on ne connaissait même pas l’existence des équipe de France PG à ce moment-là !) j’ai alors répondu que je préférerai être en équipe de France PG car on s’amusait beaucoup plus.
Je crois que cette phrase résume bien d’où vient également cette passion pour le games qui ne me quitte plus aujourd’hui.

Il y a quelques semaines, tu étais à la cérémonie de remise des PG D'OR, ta belle paire avec Colin Verdelhan a été récompensée par une belle deuxième place dans la catégorie «Paire de l'année 2012».
Cependant, tu as eu une autre belle deuxième place, dans la catégorie du meilleur poney : Oxbow d'Helerin. Racontes-nous votre histoire ?

Lucas MarionOxbow est né à la maison en 2002, dans notre élevage comme 2 autres poneys de l’équipe. Sa maman Davrile, petite ponette welsh, était la première ponette de Jonathan, mon grand frère mais également ma première ponette de CSO.
A quatre ans, il a failli être vendu pour faire du CCE mais après quelques entrainements il a montré un certain potentiel en PG et nous avons donc « heureusement » refusé la vente.
Il a débuté en PG avec Justine Loulon, cavalière de Pony-Games au club qui lui a appris tout le dressage et les bases de jeux. Je le montais parallèlement en CSO et CCE. Quand j'ai eu 11 ans, j’étais trop grand pour faire ma dernière année benjamin donc j'ai pris Oxbow pour faire une saison en minime 1 et la même année, j’ai participé à mon deuxième championnat d’Europe.

Au fur et à mesure, nous avons tissé une relation forte et une confiance quasi parfaite l’un pour l’autre et je crois que nous prenions autant de plaisir lui et moi à jouer ensemble.
Fin août, après de nombreux podiums nationaux et internationaux, je me sentais trop grand pour continuer de jouer avec lui. Il est resté cette année au club avec 2 cavalières qui l’ont en demi-pension : une en CSO et une en PG.
Mais après les championnats de France en Juillet, nous chercherons sûrement une nouvelle famille où il sera heureux tout en continuant sa carrière de PG. Je garderai énormément de souvenirs avec lui et j’ai pris conscience qu’il avait touché beaucoup de personnes dans le monde du Pony-Games, lorsque je l’ai vu à la 2e place des meilleurs poneys aux PG D'OR mais également une 4e place au Mounted Games Awards. J’en suis vraiment très heureux.
J’ai conscience de la chance que j’ai de l’avoir rencontré et je lui suis reconnaissant pour toutes ces années. Aujourd’hui, une page se tourne mais elle n’efface rien du passé.

La Team Pony Materiels Junior a eu une ascension fulgurante ces dernières années, coachée par Jonathan Marion : ton grand frère, puis par Nadia Marion : ta maman. Vous semblez tous très unis et soudés , parles-nous de cette équipe ?

Lucas MarionDéjà lorsque nous jouions à shetland, on était pour la plupart dans la même équipe. Nous nous connaissons tous depuis très longtemps ce qui nous a permis de tisser une forte amitié. On se voit souvent sur les terrains avec toujours une bonne dose de rigolade, tout en restant sérieux, ce qui entretient notre esprit d’équipe. Depuis 4/5 ans, c’est Jonathan qui s’occupait de nos entraînements au club qui a repris le coaching. Sa détermination, sa passion pour ce sport et ses exercices très variés nous ont permis de beaucoup progresser. Maintenant c’est Nadia ma mère qui nous coach car Jo' s’est exilé en Suisse ! ;)

Nous nous entrainons toujours ensemble ce qui permet d’entretenir notre cohésion de jeu et d’équipe. Je peux dire au nom de nous tous que notre unité fait notre force !

 

Quelles sont tes ambitions, tes rêves pour les années à venir dans le Pony-Games ?

Lucas MarionJe vous répondrai sans aucune hésitation: c’est de retrouver un jour et le plus tôt possible l’équipe de France avec mon jeune poney de 5 ans Excalibur de RedSun que je travaille depuis un an.
J’ai eu la chance et le privilège de représenter 4 fois la France lors de championnats d’Europe et je garde de très très bons souvenirs de ces années. Je pense que chaque cavalier rêve de représenter son pays. Travailler un jeune poney est pour moi une expérience très enrichissante, qui me permet de débuter le dressage d’un poney et de contribuer du début à la fin à sa progression, jusqu’à son plus haut niveau. Ce serait pour moi une grande fierté et une grande joie d’y parvenir. Se fixer des buts et des objectifs permet de se donner les moyens d’y parvenir tout en se laissant guider par un rêve.

 

As-tu d'autres passions ou activités à côté du Pony-Games ?

J’aime beaucoup d’autres sports en dehors du Pony-Games et de l’équitation en général, comme le basket et le rugby. J’aime également beaucoup la musique, elle me permet de m’évader. J’ai la chance d’avoir un bon groupe d’amis en dehors du cheval et nous partageons énormément de bons moments ensemble, soit chez l’un, soit chez l’autre, ou pour faire une partie de foot, de basket ou même rester en ville. Cela permet de faire une coupure avec le monde du cheval et surtout de passer de bonnes après-midi de rigolade !

 

Aimerais-tu travailler dans le monde équestre plus tard ?

Je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard, bien que je me sois posé plusieurs fois la question. Ce n’est pas pour l’instant une activité liée à l’équitation qui m’attire mais seul l’avenir me le dira. Mon frère a fait un break de 3 ans avec le monde du cheval et a finalement repris grâce au Pony-Games pour avoir, aujourd’hui, un diplôme d’enseignant d’équitation en poche, donc rien n’est forcément prévisible. Peut-être que dans trois ans je me rendrai compte que c’est ma vocation, mais pour l’instant ce n’est pas le cas.


Pour finir, racontes-nous ton plus beau souvenir en Pony-Games ?

Lucas MarionLe Pony-Games m’a offert énormément de bons souvenirs, tous plus géniaux et inoubliables les uns que les autres. Tous les citer serait impossible ! J’ai quand même deux souvenirs qui ne s’effaceront sans doute jamais, le premier était en 2011 à Lurgan, Championnat d’Europe under14 avec Colin, Victor, Angelo et Thomas, nous étions au 7e ou 8e jeu de la finale et on était alors que 6ème au classement ! Apres un lourd « saxo » d’Isabelle Pierrard (sélectionneur national), nous nous sommes tous remotivés et nous avons puisé au fond de nos ressources pour gagner tous les derniers jeux et accrocher une 3e place à un point près ! Cela traduit bien l’esprit d’équipe et le surpassement de soi qui sont deux qualités incontournables pour réussir en Pony-Games! Le second souvenir, était à la Nocturne internationale à Poitiers en 2012, avec la Team Pony Matériels Junior où nous avons joué en catégorie Open, nous avons fini 6e de la finale A. C’est vraiment un aboutissement, une récompense pour toutes ces années de travail avec cette équipe, que ce soit pour les poneys et pour les cavaliers, pour arriver jusqu’ici. Nous avons réalisé notre meilleure compétition tout en s’amusant comme des fous car nous n’avions rien à perdre.

Merci à PonyGames.fr de m’avoir désigné cavalier du mois.

 

 

 

 

C'est toute l'équipe de PonyGames.fr qui te remercie pour tes réponses ! Nous te souhaitons une bonne continuation avec Excalibur et la Team Pony Matériels Junior. Une pensée d'encouragement pour ton grand frère, Jonathan Marion, qui part représenter la France en Nouvelle-Zélande pour les Championnats du Monde avec l'équipe de France Open !




A propos de l'auteur

Clément AVICE

Président de BeMOGA, et fondateur de PonyGames.fr, Clément est un passionné du web et du Mounted-Games depuis son plus jeune âge.

Rejoinez-nous !